theme1

Location meublée et parahôtellerie

Démêlez les noeuds de la fiscalité
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le revenu de l'activité de location meublée peut-il être pris en compte avant imputation des amortissements reportés de l'article 39 C ?

Les vieux meublés riches peuvent-ils échapper à l'IFI ?

Le crédit d'impôt corse possible jusqu'en 2023

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Le crédit d'impôt corse a été étendu par la Commission mixte paritaire à fin 2023.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La location d'un mobil-home meublé relève-t-elle du régime fiscal de la location meublée ?

Non s'il a des roues. Oui s'il n'a pas de roues !

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Cette année, les déclarations de revenus sont souvent préremplies avec vos revenus professionnels et notamment les revenus des loueurs en meublé.

Or ces indications sont souvent fausses et notamment pour les meublés qui sont souvent déclarés dans les cases des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) non professionnels au lieu des cases des loueurs en meublé non professionnels (LMNP).

Pour Bercy, les LMNP sont des BIC non pro, ce qui est faux.

Donc soyez très vigilants et demandez à votre expert-comptable quelle est la case exacte. Si vous avez déjà finalisé votre déclaration et que le délai de délcaration est atteint, vous pouvez encore la corriger quelques jours après la date limite, et sans doute encore à partir d'août jusqu'à mi-décembre 2020.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Cet article va traiter de 2 sujets : le changement d’usage en matière de meublé de tourisme et la mise en place d’un numéro d’enregistrement dans certaines villes.

Il est à jour au 3 juin 2020 mais il peut y avoir des erreurs : interrogez les services de votre mairie pour une information exacte et à jour.

N'hésitez pas à rajouter des informations sur vos expériences en utilisant les commentaires pour améliorer la note.

Cet article a été rédigé avec l'aide de Laura GUILLEMAUD.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Je propose ci-après de reprendre un article de ma Confrère Sophie LATIEULE :

 

Les loueurs particuliers, propriétaires de logements meublés touristiques sont confrontés à des demandes d’annulation de séjour de la part de leurs locataires, motivées par la pandémie de COVID-19. Ces annulations amènent à s’interroger sur le sort des sommes versées par le locataire au moment de la réservation du logement meublé touristique.

Page 1 sur 29