jeudi, 31 décembre 2020 07:54

Les vérités molles et le vaccin

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Je vais me faire vacciner contre le covid et je suis pour la vaccination obligatoire.

Selon moi ceux qui refuseront la vaccination devraient être astreints à un confinement strict. Ils devraient leur être interdit d'aller dans les lieux publics, au même titre que ceux qui refusent de mettre un masque.

 

La vaccination est un vieux concept qui a fait la preuve de son efficacité à multiple reprises. Grâce à la vaccination, de nombreuses maladies ont disparu et des épidémies graves ont été évitées.

 

Les effets secondaires sont soit très peu graves (et essentiellement d'origine psy), soit très rares.

 

Les sociétés qui fabriquent et vendent les vaccins font certainement des profits considérables. Ce ne sont certes pas des organismes à but charitable et ils font des profits en travaillant, comme moi et comme mon boulanger. En tout état de cause cette question est hors sujet par rapport à l'intérêt médical de la vaccination. C'est un autre débat.

 

La vaccination n'est pas faite dans l'intérêt exclusif de celui qui se fait vacciner. Ce n'est pas comme le port de la ceinture de sécurité qui ne peut profiter qu'à celui qui la met.

 

La vaccination est un acte civique.

 

Si la vaccination était uniquement un geste de protection individuelle, son caractère obligatoire pourrait être légitimement contesté.

 

En effet, c'est à chacun de décider de ce qui est bon pour lui-même.

 

Mais la vaccination est aussi un acte de solidarité. Il s'agit pour chacun non seulement de se protéger mais aussi de protéger les autres, comme le port du masque.

 

La vaccination est en effet surtout efficace si tout le monde se vaccine.

 

A ce stade aucune étude n'a démontré que les personnes vaccinées contre le covid ne puissent pas du tout transmettre la maladie mais, en fait, le plus probable est plutôt que la vaccination aura un effet important sur la transmission de la maladie et que les personnes vaccinées auront moins de risque de transmettre la maladie que les autres.

 

Il est possible que les tous nouveaux vaccins actuellement utilisés soient peu efficaces pour éviter la transmission mais il est presque certain que, tôt ou tard, certains vaccins freinent fortement la transmission.

 

C'est comme le débat sur le masque. Les anti-masques ont longtemps expliqué qu'aucune étude ne démontrait son efficacité de manière absolument certaine, et c'est encore vrai aujourd'hui. Mais il est désormais admis que le port du masque est très probablement un bon moyen de se protéger et de protéger les autres.

 

Cela fait partie des vérités "molles", celles qui sont à la fois incertaines mais vraisemblables.

 

Les vérités molles sont quand même des vérités, et la plupart de nos décisions sont basées sur des vérités molles.

 

La plupart des scientifiques s'expriment avec maladresse sur le covid. Ils s'attachent à refuser toute forme de vérité molle car la démarche scientifique vise précisément à chercher les vérités dures, celles qui ne font pas débat.

 

Mais avec un nouveau virus, il faut accepter la logique des vérités molles. Il faut accepter de prendre position en fonction de ce qui est le plus vraisemblable, et sans en être certain.

 

En tant qu'avocat, je base souvent mes conseils sur des vérités molles.

 

Par exemple, tel schéma permet de bénéficier d'importants avantages fiscaux soit qu'il soit possible de le qualifier d'abus de droit. Mais c'est seulement une probabilité. Autre exemple : telle procédure contentieuse a de bonne chance de réussir, mais ce n'est pas garanti. Ou encore, quand il sera saisi, le juge fera le plus probablement telle interprétation de tel texte. Ce n'est pas certain mais c'est très vraisemblable et la probabilité est suffisamment élevée pour justifier la démarche.

 

Le vaccin permettra très vraisemblablement d'empêcher la transmission ou de la réduire fortement.

 

De plus, le vaccin est beaucoup moins gênant que le confinement ou le couvre-feu.

 

Donc selon moi le vaccin doit être rendu obligatoire.

 

Rappelons que certains vaccins sont déjà obligatoires pour les enfants scolarisés.

 

Alors évidemment, il y a les anti-vaccins qui mettent en doute la position majoritaire des experts.

 

Il y a ceux qui croient que les experts et les média sont à la solde du big pharma, que Bill Gates agit en secret pour faire des profits sur les campagnes de vaccination.

 

Sauf à croire que tout est faux et mensonger, que le monde extérieur est une gigantesque fantaisie, que nous sommes les jouets de forces obscures qui nous manipulent, il faut accepter l'idée que la plupart des experts sont à peu près honnêtes et compétents et que leur avis majoritaire est généralement la vérité.

 

Si la démocratie est un système où chacun a le devoir de faire ses recherches pour avoir un avis sur les sujets importants, ce n'est pas un système où n'importe quel citoyen peut devenir un expert sur tous les sujets, car c'est impossible.

 

Il ne peut pas être totalement exclu que les experts se trompent lourdement.

Bien sûr, il arrive qu'une majorité d'experts se trompe.

Mais le plus souvent, les experts ont raison, il faut leur faire confiance et accepter les vérités molles.

Lu 594 fois

Laissez un commentaire